Acquérir un bien immobilier : quelques-unes des étapes par où cheminer

Acquérir un bien immobilier : quelques-unes des étapes par où cheminer

L’immobilier est un secteur où se passent tous les jours de nombreuses transactions. Il peut s’agir d’une vente ou encore d’un achat de bien. D’autres opérations peuvent se dérouler, mais ces deux dernières sont comptées parmi les plus fréquentes. Pour ce qui est de l’acquisition, il y a notamment quelques étapes importantes à suivre. La liste des choses à accomplir pendant le processus d’acquisition du bien immobilier peut varier selon les cas. D’une manière générale, il est possible de retrouver les trois étapes suivantes dans presque toutes les démarches d’achat de bien immobilier.

Définir le budget disponible pour acheter le bien

Les porteurs d’un projet d’acquisition dans le domaine de l’immobilier ont le devoir de bien s’organiser. Un tel investissement nécessite effectivement une préparation. Les futurs acheteurs auront notamment tout intérêt à penser à établir un budget précis pour la concrétisation de leur projet d’achat. Cela est indispensable, non seulement pour qu’ils puissent se situer dans leur recherche du bien idéal, mais aussi pour pouvoir déterminer la faisabilité de leur projet en question. Dans le cadre de l’élaboration du budget d’acquisition, il est recommandé aux futurs acquéreurs de considérer certains éléments, à savoir :

  • les frais de l’agence immobilière : dans leur quête du bien immobilier en accord avec leurs besoins, les acheteurs peuvent se faire aider par un professionnel dans le domaine.
  • Les frais du notaire : ce travailleur des services publics est un collaborateur indispensable pour l’authentification de l’acte de vente et aussi pour son rôle de conseiller.
  • Les frais pour l’accomplissement des travaux : cet élément est à considérer si les acheteurs ne veulent pas limiter leur éventail de choix aux propriétés neuves. Ils devront par conséquent prévoir une partie du budget pour la réalisation de travaux de rénovation pour un bien immobilier ancien.

Se mettre en quête de la bâtisse idéale

Lorsque le budget sera établi après la prise en compte de tous les éléments essentiels, le futur acquéreur pourra se mettre concrètement à la recherche du bien immobilier idéal. Pour mieux orienter ses recherches, il pourra faire une liste de ses exigences (emplacement, taux d’ensoleillement, nombre de pièces…). Toutefois, la sélection de la bâtisse qu’il serait intéressant à acquérir ne dépendra pas seulement de l’adéquation du bien en question avec cette liste d’exigences. Quelques éléments plus spécifiques à l’achat d’un bien immobilier sont à observer :

  • le montant des charges de copropriété, à condition que le bien qui aura tapé dans l’œil des futurs acquéreurs soit en copropriété.
  • Le DDT ou dossier de Diagnostic Immobilier qui devra être présenté par le vendeur. Le diagnostic devra être réalisé par un professionnel. Si le bien se situe à Seine-Saint-Denis, il faudrait contacter un prestataire spécialisé Diagnostic Immobilier PANTIN -93500.
  • Les informations relatives aux projets urbains qui pourraient avoir un impact sur le quartier où se situe le bien. Il faudrait pour cela, consulter le plan local d’urbanisme ou PLU à la mairie de la zone d’implantation de la bâtisse.

Une fois que la maison idéale sera trouvée, se suivront d’autres étapes non moins importantes comme l’offre d’achat, puis la signature du compromis, enfin viendra la signature de l’acte authentique de vente.

La revente d’un bien immobilier en LMNP : ce qu’il faut savoir

La revente d’un bien immobilier en LMNP : ce qu’il faut savoir

Les biens LMNP offrent plusieurs possibilités d’exploitation. Mis à part leur location à un gérant, on peut également les revendre sur le marché primaire ou secondaire. Il suffit d’avoir les connaissances suffisantes pour la vente et toutefois de recourir à un professionnel pour certains détails.

Comment revendre un bien immobilier LMNP ?

La revente d’un bien LMNP (loueur de meublé non professionnel) peut être motivée pour diverses raisons : changement de projet, simple envie de cesser l’activité, besoin de liquidité, etc. Chacun a ses raisons. Toutefois, il faut avoir certaines connaissances pour pouvoir opter pour la revente. Premièrement, comme toute vente d’immeuble, il faut établir un acte de vente avec l’acheteur. Ensuite, on peut vendre son bien immeuble, même s’il est encore sous contrat avec un gérant. Tout ce qui va se passer, c’est un changement de propriétaire. Il n’est donc pas nécessaire de mettre fin au contrat en cours. Enfin, il faut savoir qu’il existe deux sortes de marchés en matière de vente LMNP. Ainsi, on a le marché primaire et le marché secondaire.

Le marché primaire est destiné aux biens immobiliers neufs ou rénovés et remis à neuf. Les biens immeubles LMNP ayant déjà servi et qui présentent des traces d’usure sont donc mis sur le marché secondaire. Il est tout à fait normal que les bâtisses du marché primaire soient vendues à des prix élevés, tandis que celles du marché numéro 2 sont moins chères. En effet, le marché secondaire comprend des immeubles ayant déjà servi en une dizaine d’années. Il peut donc y avoir un grand écart entre les prix des locaux neufs et ceux déjà anciens. Néanmoins, chacun présente ses avantages propres. Les biens immobiliers neufs bénéficient par exemple d’une optimisation fiscale.

Pourquoi faut-il se tourner vers les services d’un professionnel ?

Il est important de toujours recourir aux services d’un professionnel dans le cadre de toutes activités immobilières, surtout lorsqu’il s’agit d’une vente. Les détails techniques ne sont pas maîtrisés par tout le monde. À titre d’exemple, c’est le dispositif Censi-Bouvard qui a permis une optimisation fiscale pour les bâtiments neufs (ou renouvelés) en LMNP. Par ailleurs, les conseils d’un spécialiste permettent aussi, par exemple, de savoir qu’en dessous de 10 ans d’existence, un logement en LMNP peut encore être mis sur le marché primaire.

Les conseils d’un professionnel sont précieux. Il faut savoir en tirer avantage et ne pas hésiter à en contacter un. La revente appartement Censi-Bouvard est réglementée par des règles spécifiques et bien précises. Il ne s’agit donc pas de faire d’erreur pour que la vente puisse profiter à l’acquéreur du bien. La loi Bouvard est un mécanisme d’investissement locatif. Il permet d’obtenir une réduction d’impôt. On encourage les investisseurs à opter pour des locaux neufs. Concernant les propriétaires, il faut le vendre sur le marché correspondant pour ne pas induire les clients en erreur. Un professionnel de l’immobilier pourra conseiller un rafraîchissement du bâtiment ou tout simplement une revente sur le marché secondaire en fonction de ses analyses.

Pourquoi investir en loi Pinel ?

Pourquoi investir en loi Pinel ?

La loi Pinel fait partie des dispositifs de défiscalisation mis en place par l’Etat pour inciter les particuliers à développer et à améliorer le parc de logements en location. Avec la loi Pinel, il est possible de devenir propriétaire tout en profitant d’une réduction d’impôts.

loi pinel

Cette star de la défiscalisation est un bon moyen pour se constituer un patrimoine, compléter ses revenus et préparer sa retraite. Elle a succédé à la loi Duflot qui faisait suite à la loi Scellier. Pour bénéficier de la loi Pinel, il faut obligatoirement proposer son bien en location pendant au moins 6 mois.

Comment fonctionne la défiscalisation Pinel ?

La loi Pinel permet de profiter de multiples avantages. Grâce à elle, les contribuables fiscalement domiciliés en France qui ont investi dans le neuf, l’immobilier locatif, dans l’ancien réhabilité ou en VEFA peuvent obtenir une réduction d’impôt assez conséquent.

Les particuliers ont une préférence pour l’immobilier neuf car les restrictions sur les conditions de la loi Pinel pour un investissement locatif dans l’ancien sont trop nombreuses. Ce dispositif de défiscalisation a été créé en 2014 par Sylvia Pinel pour assurer un logement en location aux personnes aux faibles revenues, favoriser l’apparition de logements écologiques et relancer la construction en France. Les avantages de la loi Pinel sont multiples :

–          La possibilité de louer à un membre de sa famille

–          Une fiscalité avantageuse avec peu ou pas d’apport

–          Une épargne pour la retraite

–          Un patrimoine immobilier

Il est possible de recourir à un crédit immobilier pour réaliser un achat en loi Pinel. De cette manière, les intérêts d’emprunt peuvent être directement déduits des revenus fonciers.

Se constituer un patrimoine

Se constituer un patrimoine immobilier est un bon moyen pour assurer sa retraite et pouvoir aussi transmettre un capital à ses descendants. Les particuliers se tournent vers la loi Pinel pour avoir une stabilité financière, atteindre un objectif fiscal ou pour avoir une source de revenus supplémentaires.

Si vous décidez d’investir en loi Pinel, vous devrez acquérir un bien immobilier et le garder pendant au moins 6 ans. Les loyers perçus et les avantages fiscaux réduisent considérablement le coût de l’investissement.

Le dispositif de défiscalisation Pinel ne permet pas de fixer librement le montant des loyers. En effet, un montant plafond a été instauré pour les locations. L’indisponibilité du bien est le seul inconvénient de la loi Pinel. Le bien immobilier doit être loué à titre de résidence principale pendant une durée de 6 à 12 ans.

La possibilité de louer à des membres de sa famille

Avec la loi Pinel, il est possible d’aider un membre de sa famille tout en bénéficiant de l’avantage fiscal. Il est souvent difficile pour un jeune actif, un étudiant ou un sénior de trouver un logement. En investissant en loi Pinel, vous pourrez louer vos biens immobiliers à une partie de votre famille. Mais pour cela, il faudra :

–          Respecter les plafonds de loyer demandé

–          Respecter les plafonds de ressources du locataire

–          Ne pas impliquer le membre de sa famille en question dans son foyer fiscal

Acheter un appartement pour le louer : un bon ou mauvais plan ?

Acheter un appartement pour le louer : un bon ou mauvais plan ?

Mettre une maison en location permet d’avoir une source de revenus sans faire un travail physique. C’est une activité souvent prisée par certaines couches de la société telles que les personnes âgées, celles admises à la retraite ou toute personne à la recherche d’un complément de revenus ou pour diverses raisons. Les avantages sont certes nombreux, mais ce projet n’est pas sans inconvénients pour le propriétaire. Est-ce alors un bon ou un mauvais plan d’acheter une maison pour le louer ? La réponse dans cet article.

Les avantages de la location d’un appartement acheté

Acheter un appartement pour en faire un investissement locatif présente de nombreux avantages.

Avoir une autre source de revenus

Une maison mise en location est supposée vous rapporter un revenu mensuel. Celui-ci est permanent, régulier et permet après une période donnée au propriétaire de faire un bénéfice considérable sur l’investissement qui a servi à acquérir l’appartement.

Il est à noter que la location ne nécessite pas forcément un investissement de départ de la part du bailleur qui peut consentir à un prêt immobilier. Ainsi, il acquiert la maison à crédit et les loyers vont lui permettre d’honorer ses engagements auprès de la structure créancière. C’est une activité d’une grande rentabilité qui garantit une source de revenu supplémentaire à vie.

Avoir une retraite heureuse

Acheter une maison au moment où l’on est en fonction avec un bon salaire et la mettre en location est gage d’une retraite heureuse. En effet, les loyers perçus de façon mensuelle sont suffisants pour compenser le manque à gagner à cette étape de la vie où le seul moyen de survie reste souvent la pension. Le propriétaire qui a prévu cette solution pour pallier sa condition de retraité n’est plus frappé par le déficit financier qui devait être son lot. Il peut garder son rythme de vie avec son salaire réduit, car la grande partie de son revenu provient de son statut de bailleur.

Réaliser de grands projets

Une maison achetée dans le but d’un investissement locatif permettra d’avoir les ressources nécessaires pour le remboursement d’un éventuel prêt consenti, de réaliser certains grands projets sans opérer un changement dans les dépenses habituelles du foyer. Ainsi, les loyers cumulés sur plusieurs mois, voire quelques années, peuvent permettre de s’offrir le véhicule de luxe tant convoité, d’acquérir un autre appartement pour un objectif donné ou de faire voyager sa famille. Ils peuvent aussi faciliter les études onéreuses de vos enfants à l’étranger.

Les inconvénients de la location d’une maison achetée

Si acheter un appartement et le louer regorge de bénéfices pour le propriétaire, certains inconvénients sont à considérer.

Le non-paiement de loyer

La location tient tout son bénéfice des loyers perçus. Si le locataire qui intègre votre maison est de mauvaise foi et ne paie pas ce qui vous revient comme prévu, vos objectifs ne seront pas atteints. Certes, vous pourrez le faire sortir, mais selon le contrat qui vous lie et en attendant, vos plans se trouveront bouleversés.

Un autre risque lié au non-paiement ou à l’irrégularité de paiement est que vous pourrez être dérangé de le renvoyer de votre maison dans des cas extrêmes comme la perte d’emploi. L’intervalle de temps entre cette perte et un nouvel emploi peut être long et votre locataire pourrait ne pas avoir la certitude de rentrer en possession de tout ce qui est dû.

Toutefois, le propriétaire a la possibilité de forcer la libération des lieux en faisant appel à un huissier ou, en cas de résistance, de recourir à la justice.

Les plaintes venant de la copropriété

Un locataire peut devenir source d’indisposition aux habitants du voisinage. Il peut s’agir des nuisances visuelles ou sonores. Dans cette situation, si vous ne réagissez pas vite en tant que propriétaire et que les voisins portent plainte, vous serez interpellés. Il est alors conseillé de mettre en garde sans délai le locataire concerné et, s’il persiste, de mettre fin au contrat qui vous lie.

Un locataire qui décède

L’un des plus grands risques de la location de votre appartement est le décès du locataire. Cette éventualité donne une autre tournure au contrat qui vous lie à lui. Cependant, ce lien peut toujours exister, mais cette fois entre le propriétaire et les descendants, les ascendants ou encore le conjoint du défunt, selon le cas.

En somme, acheter un appartement pour le mettre en location est une bonne idée en raison des nombreux bénéfices pour le bailleur. Ce sont entre autres une source supplémentaire de revenus, une retraite heureuse ou la réalisation de grands projets. Avec l’investissement locatif, vous pouvez également bénéficier des nombreux avantages de la loi Pinel.

Néanmoins, cette idée ne manque pas d’insuffisances, car le locataire peut perdre son emploi et se retrouver au chômage ou décider volontairement de ne plus payer les loyers. Il est vrai que des actions peuvent être menées pour mettre fin à ces désagréments, mais ils ne sont pas à prendre à la légère.

Il convient donc de prendre en compte toutes les éventualités pour faire son choix.

Investissement colocation Aix-en-Provence : comment ça se passe ?

Investissement colocation Aix-en-Provence : comment ça se passe ?

L’investissement locatif à Aix-en-Provence vous tente mais vous ne savez pas si c’est une bonne idée ? Nous allons tenter de vous apporter quelques éléments de réponse en ce sens pour vous permettre de prendre votre décision. De plus, nous vous informerons sur les intérêts de l’investissement dans la colocation et ses différents avantages.

Quels sont les atouts de l’investissement locatif à Aix-en-Provence ?

La population d’Aix-en-Provence est assez jeune et est essentiellement composée d’étudiants et de familles. Sa croissance est particulièrement notable. En effet, elle a augmenté de 50 % en seulement 40 ans. Afin de pouvoir cibler votre clientèle, sachez que la zone étudiante est concentrée dans le centre et le sud d’Aix-en-Provence. Les familles, elles, privilégient les quartiers en périphérie urbaine pour leur calme. Enfin, les quartiers populaires se situent à l’ouest de la ville. Ce site vous donnera plus d’informations sur la ville et les investissements possibles.

En ce qui concerne la rentabilité locative à Aix-en-Provence, elle est entre 4 et 7 % pour les studios et entre 4 et 6 % pour les appartements de type T1 et T2. Ces taux assez faibles (sans être pour autant réticents !) sont dus à des prix d’achat élevés. Pour le loyer, le premier type de location annoncé est entre 400 et 600 euros et le deuxième entre 600 et 800 euros.

D’autre part, la ville d’Aix-en-Provence jouit d’un emplacement stratégique. En effet, elle est à 3 heures de TGV et 8 en voiture de la capitale française. De plus, son activité économique et touristique est très développée. Sa proximité avec Marseille est un réel atout en plus de celui de son pôle de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Pourquoi investir en colocation à Aix-en-Provence ?

La colocation est, comme son nom l’indique, le fait de louer son appartement à plusieurs personnes en même temps. En fait, on ne loue plus l’appartement mais les chambres et un accès aux pièces communes (cuisine, salle de bain, salon, etc.). En général, ce sont les étudiants et les jeunes actifs qui optent pour cette solution faute de pouvoir se payer un appartement en entier. Cela leur permet de faire baisser la somme à débourser pour les charges.

Selon l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), la demande en colocation n’a jamais été aussi élevée. La même source stipule qu’elle occupe 10 % du parc immobilier locatif en France. Notez que grâce aux universités et écoles implantées à Aix-en-Provence, la demande sur ce marché est également en nette augmentation.

Sachez que sur le bail de votre location, chaque locataire figurera avec son nom, prénom, le montant du loyer qu’il doit payer et la durée de l’occupation des lieux.

Les principaux avantages de l’investissement en colocation sont :

  • un coût d’achat moindre au mètre carré par rapport à l’investissement dans un studio ;
  • une rentabilité brute optimale ;
  • cela permet d’amoindrir le risque d’impayés ;
  • la gestion de location avec un bail annuel ;
  • profiter des avantages fiscaux grâce à la location en meublé.