Le financement participatif immobilier, comment ça fonctionne ?

Depuis quelques années, d’autres moyens de financement mis à part la souscription de crédit à la banque ont commencé à voir le jour. Parmi ces moyens justement, vous avez le très prisé prêt participatif dans le domaine de l’immobilier. Il s’agit d’un système de prêt entre particuliers, connu également sous le terme crowdfunding.

Le prêt participatif immobilier en quelques mots

Il s’agit d’un crédit contracté entre particuliers, qui ne demande pas à ce que l’on passe par la banque pour pouvoir financer un achat immobilier. Il s’agit donc d’une alternative au crédit bancaire, qui ouvre de plus en plus de possibilité dans l’accès à la transaction immobilière.
La méthode du prêt participatif dans le domaine immobilier est réputée comme facteur de stabilité et de rendement. Apparemment, en ayant recours au crowdfunding, les investissements sont non seulement diversifiés, mais encore, le contrôle y est beaucoup plus rigoureux. Aujourd’hui, c’est en effet une pratique financière des plus prisées pour ceux qui souhaitent réaliser un projet immobilier tout en évitant le recours à la banque.
Il est important par ailleurs de savoir qu’en principe, le crédit contracté entre particuliers n’atteint pas généralement une somme de plus de 25 000 euros.

Comment fonctionne le prêt participatif immobilier ?

Le crowdfunding immobilier est une pratique ouverte à qui conque souhaite trouver un financement en dehors des offres de crédit de la banque. Il peut s’agir de travaux de construction ou d’aménagement comme il peut s’agir carrément d’un projet d’acquisition d’un bien immobilier dans le but de le revendre.
En contre-partie de son financement, l’investisseur sera en position de percevoir une rémunération assorti de certains intérêts lorsque le bien immobilier aura été vendu de nouveau.

Quels sont les avantages à opter pour un prêt participatif ?

Comme il a été souligné maintes et maintes de fois, le prêt participatif est une solution qui s’ouvre à cet emprunteur qui ne veut pas passer par la banque pour trouver un financement. Le premier avantage est d’ordre pratique, puisque l’emprunteur est affranchi de toutes les lourdes procédures que peut requérir une banque avant d’accorder un crédit.
Mais le plus grand avantage à recourir à un crowdfunding se relate particulièrement en matière de coûts. Si la voie classique du crédit est celle de la banque, celle proposée dans le crowdfunding est beaucoup moins compliquée et donc moins coûteuse. Les frais sont réduits et de même pour les taux, qui sont généralement négociés à la baisse par rapport au cours sur le marché. Généralement, les intérêts sont fixés en moyenne entre 2 à 20% du montant emprunté.

Où trouver des investisseurs pour un prêt participatif ?

Le crouwdfunding fait l’objet de site particulier, spécialement dédié à cet effet. Il s’agit véritablement d’une plateforme où se rencontrent emprunteurs et investisseurs. Ces sites se chargent de mettre en contact les personnes ayant de projets immobiliers avec des éventuels investisseurs privés, apte à financer ledit projet. En principe, tout se jouera sur la transparence du projet. Pour qu’un porteur de projet puisse trouver un investisseur, il doit préparer, maitriser et partager tout ce qui concerne son projet immobilier, des avantages aux risques en passant par tout ce dont il aurait besoin et bien évidemment tout ce qu’il a à proposer aux investisseurs.

Par ailleurs, il est à noter que le choix de la plateforme est déterminant. Pour vous éviter les petits « accidents » du fait de traiter en dehors du système bancaire, assurez-vous de choisir une plateforme agréée. Il ne suffit pas de choisir un site internet, il faut que celui-ci soit conforme à la règlementation en vigueur en ce qui concerne le crowdfunding.