Comment et pourquoi ouvrir un PEL ?

Après des années de location, j’ai envie de devenir propriétaire ? Et en évitant si possible de me retrouver avec un emprunt trop lourd sur le dos auprès de ma banque ! Pour mêler l’utile, un crédit immobilier, à l’agréable, avoir son propre logement, je choisis d’ouvrir un Plan Epargne Logement. Nous vous le décrivons dans cet article, voilà comment.

Le PEL pour tous, c’est maintenant !

Simple comme une signature. Ouvert à tous. Et que je sois majeur ou mineur, pas de problème pour demander d’ouvrir un Plan Epargne Logement (PEL) à mon banquier. Et si je veux en faire profiter toute ma famille, c’est même le produit idéal : un PEL par personne, enfants compris ! De quoi faire une belle somme pour acheter ou faire construire la maison de mes rêves !

Pour ouvrir mon PEL, je dois assurer un premier versement de 225 euros minimum. Ensuite, c’est à la carte : je peux transférer des fonds tous les mois, une fois par trimestre, tous les semestres. Peu importe ! L’essentiel est de déposer de l’argent, 540 euros au minimum par an.

Le PEL donne accès, après 4 ans (si je n’ai pas fermé ce plan épargne), au prêt PEL, un crédit immobilier à taux d’intérêt avantageux (plus de détails sur FGME).

Ouvrir un PEL… et s’engager à ne plus y toucher !

Mieux que le livret A ! Mieux que le Livret de Développement Durable (LDD) ! Le Plan Epargne Logement (PEL) offre un taux d’intérêt de 2,5%… du moins si j’en ouvre un avant le 1er février 2015. En effet, le ministère de l’Economie et des Finances a décidé d’abaisser à 2% le taux de rendement du PEL, à partir de cette date.

Ce taux est déterminé au moment de la souscription au plan épargne : si j’ouvre un PEL avant le 1er février, je bénéficierai bien du taux à 2,5%. Mais dans ce cas, je ne profiterai pas par la suite du nouveau taux d’intérêt du prêt PEL : 3,20% (contre 4,20%, pour les PEL ouverts avant le 1er février 2015).

Seule contrainte lorsque j’ouvre un PEL : laisser mon argent tranquille pendant au moins quatre ans. Je peux fermer mon PEL avant ce délai, mais je peux perdre certains droits comme des taux d’intérêts plus bas ou la prime d’Etat.

Mais attention, un Plan Epargne Logement n’est pas non plus éternel. Au bout de 10 ans, il faudra songer à concrétiser mon projet immobilier. Je continuerai à toucher les intérêts pendant cinq ans, mais je ne pourrai plus verser d’argent frais.

Mais au fait, pourquoi ouvrir un PEL ?

Nous avons tous connu ce moment fatidique. Cet instant où nous allons demander un prêt immobilier à notre banquier. Et où l’on se demande ce que l’on pourrait bien donner comme apport pour l’obtenir. Heureusement, le Plan Epargne Logement a continué à travailler pendant ce temps. Plus il y a d’intérêts, plus le taux du crédit sera intéressant. En plus, les intérêts s’ajoutent et font augmenter le capital. Le cercle vertueux est lancé ! Le taux de 2,5% (ou 2%, si j’ouvre mon PEL après le 1er février 2015) appliqué chaque année au nouveau capital fera monter les intérêts. Et ainsi de suite !