Tendances 2019 : une baisse effective des taux d’appels du crédit immobilier en ligne

Afin d’attirer encore plus les consommateurs de crédit immobilier, les banques en ligne ont misé sur des taux d’appels inédits. On remarque un taux d’appel de 1,62% sur un prêt de 15 ans chez BforBank, de 1,66% chez ING, et de 1,65% chez Boursorama Banque. Fortuneo est la seule à proposer un taux de 1,78%.

Savoir faire la différence entre le véritable coût et le taux d’appel

La course aux taux bas repart de plus belle ! Pas plus tard que la semaine dernière, en l’espace de quelques heures,  le TAEG d’un prêt de 15 ans est passé de 1,78% à 1,62% pour BforBank. Même chose du côté de ING qui affiche un taux de 1,66% après avoir fait une proposition à 1,72%.
Cependant, il faut souligner que ces fameux TAEG restent des taux d’appel obtenus à l’issue de quelques simulations. Veillez donc à toujours vérifier les coûts d’un prêt immobilier en ligne avant de souscrire afin d’éviter les mauvaises surprises.

Critères principaux : profils et projets

Sachez que les taux sont définis en fonction du profil du potentiel emprunteur. L’âge, la situation  matrimoniale, le montant des revenus sont des éléments déterminants pour les prêteurs.
Voici un cas, un couple de trentenaires avec un revenu mensuel de 3500 euros demande un crédit de 200 000 euros d’une durée de 20 ans. Le taux proposé par Fortuneo est de 1,55%, celui suggéré par ING est de 1,49% et celui offert par Boursorama Banque s’élève à 1,50%. BforBank, quant à elle, avance un taux de 1,46% accordé avec une mensualité de 961 euros hors frais d’assurance.
Un second cas, un célibataire de 35 ans avec une rémunération mensuelle de 5000 euros recherchant un prêt de 240 000 euros à rembourser sur 15 ans. Boursorama Banque propose un taux de 1,20% avec une mensualité s’élevant à 1458 euros sans assurance. BforBank avance un taux de 1,30% tandis que Fortuneo offre un taux de 1,31% et ING 1,32%.
En conclusion, pour trouver un emprunt au meilleur taux il est important d’effectuer une simulation auprès de chacune des enseignes citées ci-dessus.

À part les taux, de quoi faut-il se soucier ?

Chaque année, le marché immobilier est rythmé par de nombreux changements. 2019 ne déroge pas à la règle. Parmi les grands changements imposés se trouve le prélèvement des impôts à la source. Quels sont les impacts à prévoir en matière  de crédit immobilier ?
Avant tout, le prélèvement à la source ne va en aucun cas diminuer votre capacité d’endettement. Comme son nom l’indique, il ne figurera pas sur votre fiche de paye qui deviendra alors moins chargée. Seul le salaire net après impôts y sera indiqué. Le calcul du taux d’endettement et de la capacité d’emprunt d’un particulier devra toujours cependant se baser sur son salaire net de charges (avant impôts).
Ce qu’il faut retenir c’est que la mise en place de cette mesure ne rend pas difficile l’obtention d’un crédit immobilier. En outre, elle ne réduit pas la somme à emprunter.