Crédit en Suisse : comment maîtriser son endettement et sa solvabilité ?

Prêt immobilier, crédit privé, rachat de crédits… L’étude de la solvabilité du dossier d’un demandeur est systématiquement effectuée par les organismes financiers. Parfois ressentie comme contraignante, cette analyse conserve comme objectif premier de protéger le particulier contre un endettement excessif et d’éviter à la banque de subir des impayés. Comment est analysée la solvabilité d’un particulier ? Comment se sortir d’un endettement excessif ? Tout ce qu’il vous faut savoir pour éviter de rencontrer des difficultés financières.

L’analyse de solvabilité : comment ça marche ?

Toutes les institutions financières suisses ont accès aux données liées à la solvabilité d’un résident du pays. Cette demande d’information est effectuée pour toutes les demandes de crédit, de leasing ou de carte de crédit effectuées par des particuliers. Pour ces derniers comme pour les organismes prêteurs, cela présente un avantage certain : maximiser les chances que le crédit soit remboursé sans encombre. Pour s’assurer de la solvabilité d’un emprunteur, il est nécessaire de s’intéresser à sa capacité de crédit et à sa capacité de remboursement.

Qu’est-ce que la capacité de crédit ?

La capacité de crédit vise à établir si le particulier est en mesure de rembourser la future mensualité du prêt sollicité. Pour cela, il est nécessaire de connaître son niveau de revenus librement disponibles. Concrètement, il s’agit de ses revenus diminués des différentes dépenses (par exemple : loyer, autres mensualités de crédit privé, échéance de prêt immobilier…). Ce revenu doit être suffisant pour permettre le remboursement du nouvel emprunt et l’ensemble des intérêts sur un délai maximal de 36 mois.

Qu’est-ce que la capacité de remboursement ?

La capacité de remboursement d’un emprunteur est déterminée par la probabilité qu’il parvienne à rembourser son crédit. Pour cela, deux grandes catégories d’informations sont mises en perspective :

  1. Les antécédents de paiement : sont ici regroupés l’ensemble des éléments liés à ses prêts terminés ou en cours. Ont-ils connus des problèmes d’impayés ? Des retards de paiement ? Etc. ;
  2. Les statistiques nationales : en fonction de critères sociodémographiques (âge, nationalité, profession…) des probabilités de remboursement sont établies et servent de base d’analyse.

Quelle solution pour face à des dettes trop importantes ?

Bien qu’un crédit souscrit en Suisse ait été accordé dans le respect de la Loi fédérale sur le Crédit à la Consommation (LCC) et se conformait alors aux normes d’endettement classiques, il peut arriver de faire face à un endettement trop lourd. Perte d’emploi, baisse du niveau de revenus, enfant supplémentaire à charge, ennuis de santé… les causes d’une telle situation sont nombreuses. Pour éviter une saisie ou la revente de ses biens, il existe heureusement une solution alternative pour les particuliers trop endettés : le rachat de crédits.

Le rachat de crédits consiste à faire regrouper plusieurs emprunts en un seul. L’avantage ? Les petites mensualités qui se cumulaient sont désormais regroupées en une seule, avec un seul interlocuteur et sur une durée unique. Grâce à un meilleur taux d’intérêt et/ou à une durée de remboursement plus longue, il est possible de diminuer drastiquement la somme mensuelle à débourser. À la clé : un retour à une situation financière saine et viable.