Banque en ligne, quel est le service client ?

Banque en ligne, quel est le service client ?

Avant d’opter pour une banque en ligne, vous vous êtes sûrement poser la question sur le service client. Comment puis je joindre le service client ? Est-ce que j’ai un conseiller ?

Avec l’essor du numérique et du digital, le contact humain est parfois mis à l’écart… et la banque en ligne ne devrait pas y échapper vu que les services sont 100 % digitaux avec un espace client web puissant et une appli mobile performante.

Pendant ce temps, les agences dites traditionnelles perdent en fréquentation au sein de leurs réseaux d’agences bancaires et ceci fortement.

Qu’en est-il du service client des banques en ligne ?

Les banques en ligne mettent à disposition des outils de gestion des comptes bancaires complets comme l’interface client sur le site web mais également des applications mobiles.

Cependant, les banques en ligne ne néglige pas le service client avec des conseillers à disposition via plusieurs canaux.

Même si le client d’une banque en ligne n’a pas d’agence physique à disposition ni d’un conseiller dédié. Ce qui fait d’ailleurs la force du modèle économique des vaques en ligne car sans agences cela permet de proposer des tarifs et des frais bancaires fortement réduits voir inexistants sur les opérations courantes.

Donc comment contacter le service client en cas de besoin ?

Quels sont les moyens pour contacter le service client des banques en ligne ?

Vous avez la possibilité de contacter le service client par différents moyens (du plus traditionnel au plus innovants) :

  • par téléphone
  • par email
  • par les réseaux sociaux de la banque concernée
  • par messagerie interne via l’appli ou l’espace client

Et ceci avec des horaires plus larges que ceux des agences traditionnelles.

Certaines banques en ligne proposent des horaires de 8h à 22h en semaine par exemple.

Vous pouvez joindre par ces moyens un conseiller et ceci partout dans le monde, il suffit de faire le choix du canal le plus approprié pour vous.

Mais ce n’est pas tout, des banques en ligne propose un chatbot !

Certaines banques en ligne mettent à disposition de leurs clients un chatbot dit également  « robot conversationnel » et ceci avec une couverture de 7 jours sur 7 et 24H /24H.

Il s’agit d’une intelligence artificielle qui est capable d’échanger avec un client et trouver les réponses appropriées sur des sujets de base. Vous avez donc l’impression de discuter avec un conseiller.

Les avantages d’un chatbot :

  • disponible tout le temps
  • rapidité des réponses et commodité
  • libérer du temps aux conseillers pour des sujets plus complexes
  • réduire le flux de demandes du service client pour des sujets basiques
  • permet une communication plus facile pour les clients qui ne souhaitent pas joindre par téléphone

L’objectif d’un chatbot n’est donc pas de remplacer vos conseillers mais d’aider la gestion du service client et d’avoir un outil à disposition à n’importe quelle heure.

Rassurez ? Si vous souhaitez franchir le pas, n’hésitez pas à consulter, ConnectBanque.com, le comparateur pour trouver la meilleure banque en ligne pour entreprises et particuliers.

Dans tous les cas, l’avancée des technologies vas poursuivre d’alimenter et apporter des innovations en terme de relation client.

Comment apprendre à investir en bourse?

Comment apprendre à investir en bourse?

Investir en bourse peut faire gagner ou perdre de l’argent. Au moment de se lancer, on a le choix entre gestion libre ou pilotée, investir en titres vifs ou fonds d’investissement, assurance-vie/PEA/compte-titres ordinaire. Pour démarrer votre placement boursier, voici ce que vous devez prendre en compte.

Réussir ses débuts dans l’investissement en bourse

Pour bien investir, vous devez disposer des atouts suivants :

  • la meilleure enveloppe (assurance-vie, PEA et compte-titres ordinaire)
  • le bon produit d’investissement (fonds actifs, titres vifs ou fonds passifs)
  • une stratégie de placement efficace

Investir à long terme

L’investissement en bourse est une opération qui présente un excellent rapport rendement-risque à condition d’investir sur le long terme en supportant les aléas du marché. Par exemple, le CAC 40 offre un rendement annuel d’environ 8,5 %. Il s’agit de l’indice des 40 plus grandes entreprises de France. L’investissement à long terme est fiable pour rapporter gros.

Investir en actions

Un trader peut choisir entre : assurance-vie, CTO et PEA pour investir en bourse, ou les associer. L’investissement en bourse pour les débutants le plus conseillé est l’assurance-vie en gestion pilotée. Ainsi, l’opération est entre les mains du gérant qui effectue des placements en fonction de votre profil de trader. Pour les investisseurs de niveau intermédiaire, vous pouvez investir via le PEA ou via l’assurance-vie en gestion libre. Et pour les niveaux supérieurs, il est courant d’opter pour le PEA et le compte-titres ordinaires ou CTO. Ainsi, aucun placement via des fonds ni des trackers n’est à faire. Vous achetez directement des actions. Mais cette technique, appelée le « stock-picking », est la moins payante. En effet, cette astuce permet difficilement de diversifier son portefeuille. En outre, l’évolution du cours ne repose pas uniquement sur la réussite de l’entreprise mais principalement sur d’autres variables tels :

  • la conjoncture économique et géopolitique
  • le secteur
  • la banque centrale
  • etc.

Investir au meilleur prix

Le coût de votre investissement variera selon que vous passiez par une banque traditionnelle, par une e-banque ou par un courtier.

Banque traditionnelle

Il faudra verser des droits de garde annuels et des frais de transaction onéreux. En plus, il existe des frais sur paiement en assurance-vie qui vous seront facturés.

Banque en ligne

Avec les organismes financiers numériques,  seuls des frais de transaction sont à prévoir. En outre, aucun frais ne sera exigible si aucun ordre n’est passé. Ce qui s’avère très intéressant pour un trader long terme. 

Courtier

Les courtiers proposent les prix les plus profitables pour les investisseurs en bourse. Idem pour les courtiers en assurance-vie (0 frais sur les versements effectués).

Respecter les principes du placement en bourse

Il existe 4 règles fondamentales pour réussir son investissement en bourse selon actu-bourse.fr .

Déterminer le coût de son placement et s’y tenir

Le budget d’investissement doit être adapté à votre capacité à supporter les risques. Vous devez garder en tête la possibilité de perdre votre mise de départ. La somme investie ne doit pas vous mettre dans une situation financière précaire si le placement est un échec.

Diversifier son portefeuille

La diversification constitue votre meilleure alliée. Au lieu de placer tous vos espoirs et vos chances de gain sur une seule société, il est préférable de multiplier les investissements. Cela limitera les risques. 

Utiliser la méthode de l’investissement progressif et programmé

Le marché est imprévisible. Ainsi, ses fluctuations sont imprédictibles à l’avance. Donc, pour compenser cette incertitude, appliquez la méthode du Dollar Cost Averaging ou DCA.

Investir de manière réfléchie et posée

Le marché peut baisser comme il peut progresser. Par conséquent, évitez de prendre des décisions hâtives ! Il est plutôt recommandé d’investir en cas de récession et de vendre partiellement ses actions en cas de hausse.

Investissement colocation Aix-en-Provence : comment ça se passe ?

Investissement colocation Aix-en-Provence : comment ça se passe ?

L’investissement locatif à Aix-en-Provence vous tente mais vous ne savez pas si c’est une bonne idée ? Nous allons tenter de vous apporter quelques éléments de réponse en ce sens pour vous permettre de prendre votre décision. De plus, nous vous informerons sur les intérêts de l’investissement dans la colocation et ses différents avantages.

Quels sont les atouts de l’investissement locatif à Aix-en-Provence ?

La population d’Aix-en-Provence est assez jeune et est essentiellement composée d’étudiants et de familles. Sa croissance est particulièrement notable. En effet, elle a augmenté de 50 % en seulement 40 ans. Afin de pouvoir cibler votre clientèle, sachez que la zone étudiante est concentrée dans le centre et le sud d’Aix-en-Provence. Les familles, elles, privilégient les quartiers en périphérie urbaine pour leur calme. Enfin, les quartiers populaires se situent à l’ouest de la ville. Ce site vous donnera plus d’informations sur la ville et les investissements possibles.

En ce qui concerne la rentabilité locative à Aix-en-Provence, elle est entre 4 et 7 % pour les studios et entre 4 et 6 % pour les appartements de type T1 et T2. Ces taux assez faibles (sans être pour autant réticents !) sont dus à des prix d’achat élevés. Pour le loyer, le premier type de location annoncé est entre 400 et 600 euros et le deuxième entre 600 et 800 euros.

D’autre part, la ville d’Aix-en-Provence jouit d’un emplacement stratégique. En effet, elle est à 3 heures de TGV et 8 en voiture de la capitale française. De plus, son activité économique et touristique est très développée. Sa proximité avec Marseille est un réel atout en plus de celui de son pôle de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Pourquoi investir en colocation à Aix-en-Provence ?

La colocation est, comme son nom l’indique, le fait de louer son appartement à plusieurs personnes en même temps. En fait, on ne loue plus l’appartement mais les chambres et un accès aux pièces communes (cuisine, salle de bain, salon, etc.). En général, ce sont les étudiants et les jeunes actifs qui optent pour cette solution faute de pouvoir se payer un appartement en entier. Cela leur permet de faire baisser la somme à débourser pour les charges.

Selon l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), la demande en colocation n’a jamais été aussi élevée. La même source stipule qu’elle occupe 10 % du parc immobilier locatif en France. Notez que grâce aux universités et écoles implantées à Aix-en-Provence, la demande sur ce marché est également en nette augmentation.

Sachez que sur le bail de votre location, chaque locataire figurera avec son nom, prénom, le montant du loyer qu’il doit payer et la durée de l’occupation des lieux.

Les principaux avantages de l’investissement en colocation sont :

  • un coût d’achat moindre au mètre carré par rapport à l’investissement dans un studio ;
  • une rentabilité brute optimale ;
  • cela permet d’amoindrir le risque d’impayés ;
  • la gestion de location avec un bail annuel ;
  • profiter des avantages fiscaux grâce à la location en meublé.

Choisir son assurance grâce à un comparateur d’assurance

Choisir son assurance grâce à un comparateur d’assurance

Le choix d’une assurance habitation, assurance automobile ou encore son assurance santé sont des éléments cruciaux pour la quiétude d’un ménage. Il est donc indispensable de trouver des experts qualifiés pour obtenir un bon comparateur d’assurance. En effet, ces contrats doivent avant tout répondre aux attentes et aux besoins des clients. Il faut les ajuster et découvrir des références qui répondent parfaitement à ses besoins pour éviter les dépenses inutiles ou supplémentaires. 

Trouver un bon outil comparatif pour effectuer le choix

Pour bien choisir son assurance, il est primordial d’avoir des experts compétents et qualifiés à qui s’adresser. Actuellement, il existe plusieurs professionnels dans le domaine comme Santors pour vous avoir une meilleure offre au bon prix. Mais alors, comment trouver le bon outil ?

En premier lieu, le comparateur d’assurance doit détenir d’un site internet, mais aussi il doit disposer une agence physique. De cette façon, il est possible de se rendre directement sur place n’importe où que vous soyez. Un confort en bonus lorsque vous disposez des différentes assurances à changer.

En plus, le comparateur d’assurance spécialisé doit mettre à jour régulièrement les informations. De cette façon, il est aussi possible d’avoir des offres ou des promotions alléchantes. Certaines assurances offrent des contrats de lancement appropriés lorsque vous souscrivez à un contrat particulier. Il est aussi possible d’avoir des prix réduits si vous saisissez plusieurs assurances au sein du même organisme spécialiste. Ainsi, pour bien choisir son assurance, il est donc crucial de commencer par trouver le bon comparateur.

Étudier les besoins pour trouver le contrat le plus ajusté

Il est courant de souscrire à un contrat d’assurance sans être finalement persuadé par son rendement. Dans d’autres situations, c’est au moment inquiétant que le titulaire du contrat découvre que le précepte proposé par l’assureur n’était pas ajusté. Au final, les dépenses inattendues ne sont pas toujours garanties par le contrat et le dégrisement du titulaire est grand.

Pour éviter ces situations, il faut passer par deux étapes indispensables :

  • Déterminer ses besoins,
  • Effectuer une comparaison efficace à l’aide d’un bon comparateur pour bien choisir son assurance.

 Les contrats d’assurance peuvent changer en fonction des profils. En effet, le chargement et les conditions s’ajustent en fonction des besoins de chacun. Il est alors indispensable de bien déterminer ses besoins avant de s’offrir au service d’un comparateur d’assurance.

À titre d’exemple, si vous convoitez de modifier de mutuelle, il est indispensable de déterminer vos besoins de santé au quotidien.

Être informé des actualités dans le domaine d’assurance

Votre comparateur d’assurance doit vous accompagner et vous aider à faire le bon choix. Pour cela, il doit se renseigner sur les innovations dans le domaine de façon régulière afin de proposer des contrats de qualité à ses clients. En plus, il faut pouvoir les guider pour trouver la meilleure assurance selon leurs profils.

Ainsi, n’hésitez donc pas à poser des questions à votre comparateur spécialiste pour garantir ses connaissances et sa veille régulière dans le domaine.

Les démarches à suivre pour faire un investissement dans l’immobilier locatif

Les démarches à suivre pour faire un investissement dans l’immobilier locatif

L’investissement locatif est une activité qui ne se décide pas à la légère. Elle nécessite une préparation en bonne et due forme. C’est une activité génératrice de revenue comme les autres lesquelles comportent des risques. Pour ceux qui veulent s’y tenter, quelques indications essentielles sont à suivre pour assurer le placement.

Quelques formalités administratives à savoir pour une nouvelle acquisition immobilière

L’acquisition d’un bien immobilier comme une maison ou des appartements doit respecter quelques critères administratifs. Le nouveau propriétaire doit présenter des justificatifs d’identité, sa situation familiale et ses coordonnées lors de la concrétisation de l’achat. Le vendeur doit présenter le titre de propriété de l’habitation, un relevé des charges individuelles avec un carnet d’entretien du bâtiment et les taxes foncières et d’habitation les plus récentes. Pour le cas de vente de biens en situation de copropriétés, plusieurs documents relatifs à la séparation doivent être fournis.

Le diagnostic de l’état de la maison constitue une catégorie à part. Elle comprend quelques certificats que voici. D’abord, le vendeur doit présenter les documents attestant de l’état des installations intérieures électriques et gazières. Ensuite, les papiers relatifs à l’intégrité générale de la structure seront aussi exigés. Ce sont les traitements faits contre les parasites, les champignons, l’exposition à l’amiante et au plomb. Enfin, un document sur le diagnostic de la performance énergétique est à présenter. Les biens neufs ou rénover une maison ne devraient présenter aucun problème sur son état général.

Les démarches administratives pour bénéficier des avantages établis par le fisc

Dans les investissements d’immobilier locatif, l’administration fiscale offre certains allègements auxquels peuvent profiter les nouveaux investisseurs. Ces régimes d’imposition se différencient suivant des critères préétablis. Les locations meublées sont distinctes et les locations à nue d’autre part.

Les habitations louées meublées à des clients se divisent en deux catégories. Les locations en meublée non professionnelles ou LMNP bénéficient d’un mode de défiscalisation qui lui est attribué au respect de ses conditionnalités. Le montant du revenu différencie celles-ci avec les locations en meublé professionnelles. Ce second statut est donné au propriétaire gagnant un revenu annuel supérieur à 23 000 €. Par ailleurs, les locaux loués non meublés bénéficient du régime de défiscalisation suivant la loi Pinel.

En connaissance de ces différenciations, les démarches administratives suivront la spécificité respective de chacune de ces catégorisations. Le meilleur moment pour le faire est lors de la déclaration annuelle des impôts auprès du fisc.

Quelques conseils pour éviter des risques liés aux mauvais choix de placement

Pour un premier investissement, quelques suggestions sont à prendre en compte afin de l’assurer. Avant de devenir un acquéreur, l’individu doit bien être au courant de modalités des divers régimes de défiscalisation auxquels il veut bénéficier. En tant qu’activité rémunératrice, elle doit faire l’objet d’une étude préparatoire à part entière. Faire un bon choix des cibles est raisonnable afin de faire un placement rentable. La question de l’emplacement est à étudier tout particulièrement. Par exemple, un immobilier en LMNP doit être localisé dans des agglomérations qui présentent de nombreux étudiants. Par la suite, une sélection des locataires est aussi un bon moyen d’assurer le loyer et plus globalement, de la rentabilité de l’affaire. Les précautions les plus essentielles sont sans nul doute, l’estimation du bien avant et après son acquisition.